Cavelier de la Salle, l'explorateur oublié de la Louisiane

par Dominique AUBIN

Transmis par Marie, 20-12-2003



L'explorateur Robert Cavelier de la Salle, conquérant au nom du roi de France de la Louisiane, dont on célèbre samedi le bicentenaire de la vente aux Etats-Unis, est un personnage méconnu et un peu oublié même à Rouen où il est né en 1643.


Un acte de baptême, une plaque adossée à sa maison natale, un quai et une vedette du port à son nom ainsi qu'un buste à la mairie... Voilà probablement tout ce qui témoigne de l'existence de cet explorateur à Rouen.


L'année 2003 n'a pas suscité non plus d'engouement particulier. Tout juste peut-on citer l'organisation d'un spectacle donné en juillet dans le cadre du rassemblement des grands voiliers de l'Armada par les enfants des écoles de Rouen qui mettaient en scène son aventure.


Gérard Cornier, un spécialiste des questions maritimes, regrette un peu cet oubli relatif même s'il se montre nuancé vis-à-vis du personnage. "Je n'aime pas le bonhomme qui avait un caractère épouvantable mais il a quand même exploré le Mississipi et découvert la Louisiane qui forme le coeur des Etats-Unis d'aujourd'hui", explique-t-il.


Malgré ces réserves, la vie fulgurante de Cavelier de la Salle reste digne d'une épopée comme seuls ces siècles de découvertes pouvaient en produire. Fils de mercier, il entra à quinze ans au noviciat des Jésuites à Paris pour devenir prêtre. Mais neuf ans plus tard, il demande à être relevé de ses voeux pour "infirmités morales", selon ses dires.


Passionné de mathématiques et de navigation, il s'embarque alors pour le Canada où il compte de la famille fraîchement immigrée. Il se constitue un fief le long du Saint-Laurent mais n'a qu'une idée en tête: découvrir la route de la Chine. Il n'atteindra jamais ce but mais cet homme qui apprendra cinq langues indiennes explorera durant quinze ans la région des Grands lacs.


L'appui du roi


En 1682, il force le destin et forme une expédition d'une quarantaine d'hommes pour descendre le long des rives alors inconnues du Mississipi jusqu'à son embouchure, au bord du Golfe du Mexique. Au sommet d'une colline, il prend solennellement possession "au nom du Roi de France et de Navarre" de toutes les terres découvertes qu'il baptise "Louisiane", devant un notaire qui consigne soigneusement sa déclaration sur papier.


L'explorateur retourne aussitôt en France pour convaincre Louis XIV de fonder une colonie dans ces territoires grands comme quatre fois le royaume. Pour mieux faire valoir sa cause, il déplace sensiblement sur les cartes l'embouchure du fleuve de manière à la rapprocher des mines de la Nouvelle-Espagne.


Avec l'appui ainsi arraché du roi, il forme une seconde expédition avec quatre navires qui abordent cette fois la Louisiane par la mer. Mais l'aventure tournera au cauchemar : naufrages, querelles, maladies minent le petit groupe qui se disloque. Le 19 mars 1687, Robert Cavelier de la Salle est assassiné par l'un de ses compagnons. Il est âgé de 44 ans.


L'échec de Cavelier de la Salle ne marquera pas la fin de la colonie embryonnaire qui restera avec bien des vicissitudes dans l'orbite de la France jusqu'à sa vente par Napoléon aux Etats-Unis en 1803.