DISCOURS ELECTORAL

 

 

 

 

 

Chers électeurs, ce qui m'intéresse le plus c'est
assurément aujourd'hui de faire entendre bien fort
votre voix. Votre situation personnelle
m'obsède. Et toutes les considérations de pouvoir,
je n'en ai rien à faire. Une fois que je serai élu, je vous
consacrerai tout mon temps et les querelles, je les
oublierai aussitôt, vous pouvez en être sûr.
Il n'y a rien de plus noble qu'une fonction élective.
Si j'ai choisi de faire de la politique, c'est pour
améliorer le sort des gens et en aucun cas pour
le pouvoir que cela procure. Mais j'aime aussi
l'idée de pouvoir apporter aux pauvres de
l'argent, car il est indéniable que l'argent permet d'acheter
le minimum vital. Mais l'argent n'est pas tout ; il y a aussi
les hommes, les hommes sur lesquels on peut compter.
Il faut faire disparaître impérativement les prébendes, car
la corruption est incontestablement ce qu'il y a de plus
détestable et pour cela, il faut un homme honnête et
efficace pour convaincre tout un chacun d'abandonner
ces méthodes d'un autre âge qui compromettent
toute forme d'honnêteté. Si vous souhaitez vous faire
représenter par quelqu'un de sérieux, qui a des idées à é-
mettre, alors votez pour moi.

et si vous ne lisiez qu'une ligne sur deux ?

 

Texte transmis par  Jean (VR) 13-05-2001.

" Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages"