France, laïcité et  christianisme

 

message de SAR Sixte Henri de Bourbon Parme

transmis par Alain Texier, le 22 janvier 2005 :

Chers amis,
La Charte de Fontevrault  relaye bien volontiers  cet appel de SAR Sixte Henri de Bourbon Parme.
*******************************


    Cette année 2005 marque le centenaire de la loi dite de Séparation de l'Église et de l'État, votée le 19 décembre 1905. Rarement un anniversaire aura été plus actuel ! Nous vivons aujourd'hui de la longue négociation entre l'Église catholique et l'État républicain, qui a abouti à la formule législative actuelle, datant en réalité substantiellement de 1923. Depuis cette date, la France a bien changé.


    Les millions de musulmans qui ont obtenu la nationalité française, représentent une force que le législateur ne soupçonnait pas au début du XX ème siècle. L'islam est en train de démontrer à la République que la laïcité, cette idéologie froide et sans contenu, ne constitue pas le ciment social puissant dont la France a besoin.


    Parce que je n'ai jamais renié mon héritage - celui des rois très chrétiens qui ont bâti la France au cours des siècles - je suis heureux de venir dire à cette journée que si la France n'est pas prioritairement chrétienne, elle n'est rien. Quant au fanatisme laïque, il n'est que le voile de la haine envers toutes les expressions religieuses. L'heure n'est plus celle de la grande illusion laïque ! Non ! L'heure est au bilan.


    Si nous voulons comprendre qui nous sommes, si nous voulons que la France reste un peu la France dans le siècle qui vient, il ne s'agit pas de refuser par principe l'intégration de cultures différentes de la nôtre, il faut que ces cultures se fondent harmonieusement dans la nôtre. Mais pour cela, il nous faut tous comprendre que c'est la foi chrétienne qui a édifié notre pays.


    Je serai avec vous le 6 février à la Mutualité, pour donner une voix aux catholiques dans ce débat essentiel pour notre avenir.


S.A.R Sixte Henri de Bourbon Parme


Lignières, le 8 janvier 2005