Gauche, droite !

Ou le royalisme à l’aune de la pensée républicaine.

 

Chapuiscyril écrivit le 29-12-2002 :

- Bonjour, je suis au regret de vous annoncer que je souhaite quitter cette liste. N'ayant rencontré que des personnes d'extrême droite et étant moi même un royaliste plutôt de gauche (si c'est possible!!), cette liste ne peut être enrichissante pour moi. Si des autres personnes de gauche m'envoient des messages je reverrais ma décision.

P.P.D.A.

Et peu après :

- Lettre à ceux qui font que la monarchie ne sera jamais rétablie.

Bonjour messieurs les fascistes les Pétainistes, les intégristes, les frontistes, les racistes et que sais-je encore, je ne suis pas là pour vous donner une leçon, vous avez lu Maurras, vous êtes donc des experts de la politique! Je ne vous diabolise pas comme a pu le faire la gauche (et la droite) bien pensante ces dernières années, ce serais vous donner trop d'importance, mais cesser de vous cacher derrière la cause noble du royalisme pour cracher votre haine! Cesser d'afficher, entre deux phrases vaguement royalistes, votre fascisme et votre intégrisme religieux. Vous êtes ridicule! Seriez vous capable de dire en face à ceux détestez ce que vous penser, seriez vous capable d'afficher au près de votre famille, de vos collègues vos opinions d'un autre âge. Vous avez mêlé au royalisme le fascisme et ce mélange là est détestable, vous avez mélangé du Petrus avec la bière bon marché des racistes. Vous avez fait du royalisme une idéologie réactionnaire qui ne sera jamais appliquée plutôt que de vous contenter de défendre un régime: la monarchie. Maurras était plus un raciste obsédé par l'ordre qu'un véritable royaliste, il a récupéré le royalisme comme un prétexte à ses idées infâmes. Vous n'êtes pas des royalistes, vous êtes des imposteurs et de votre faute le royalisme restera toujours un combat d'arrière garde.

Un royaliste déçu.

P.P.D.A

 

Le Chouan (VR), 29-12-2002.

Mon cher futur ex conjuré..

Des personnes d'extrême droite sur VR ? Quelle horreur... vous êtes sûr? Contez-moi cela je vous en prie... Comment peut on rencontrer des gens d'extrême droite, de droite ou de gauche chez les royalistes... Voyons c'est un non sens... je vous prie de m'expliquer cela..

Nous sommes tous royalistes, donc totalement étrangers aux tendances que la république a créées qui je vous le rappelle ne sont que des emplacements à l'assemblée dite nationale.. Non, chez les royalistes il y a, à la rigueur, une aile conservatrice et une autre modernistes, à laquelle je me réfère... mais seigneur Dieu .. je ne suis pas de gauche... je ne siège pas a gauche au palais des voleurs...

Je pense que vous vous fourvoyez sur le sens des mots.. vous êtes finalement complètement immergé dans le système républicain... écoutez les érudits de VR, lisez nos maîtres (Maurras et les autres comme Thierry Maulnier que j'adore).. allez sur le site du lieutenant lire nos archives qui sont notre doctrines, nos pensées.. et puis revenez nous voir...

Nous royalistes, nous oeuvrons pour le retour du Roi, car la monarchie c'est le respect de tous unis dans un seul but : le rayonnement de la France et le bonheur des Français

A vous lire

Le Chouan!

 

Réponse de Théorus Fumisis (VR), 29-12-2002.

Bonjour,
    Quelque part, je suis rassuré, parce que je ne vous crois pas réellement royaliste : comment l'être quand on manque si peu de jugement ? Non, tout le monde n'a pas lu Maurras, cela peut venir des tripes, aussi. Non, tout le monde n'est pas intégriste religieux, le royalisme n'est pas forcément lié à la religion. Non, tout le monde n'est pas raciste, j'en connais sur VR qui donnent volontiers de leur temps pour des causes nobles comme l'humanitaire. Oui, la plupart d'entre nous n'avons pas peur de nous afficher comme tels : je suis en école supérieure, et tout le monde dans mon école connaît mes opinions, la plupart se ralliant à moi quand nous prenons le temps d'en parler.

    D'autre part , j'aurais bien aimé que vous me disiez ce que vous entendez par raciste ! Est-ce admettre qu'il y a des différences entre les "races" ? Des différences physiologiques, et même au-delà des races, des différences culturelles ? Alors, oui, je crois que tout le monde ici, du moins tous les participants, sont racistes... Est-ce admettre une hiérarchisation entre ces races ? Là, vous récolterez beaucoup moins de monde !

    Et puis, quel mal y a-t-il à être pétainiste ? Dois-je vous rappeler que c'est Laval qui a fait l'armistice avec les Allemands, que c'est Laval qui a organisé les rafles de juifs ? Et que Pétain et Laval ne s'entendaient pas du tout ? Et Maurras, mon Dieu, Maurras... Qu'a-t-il fait pour mériter tant de haine ? Il était antisémite ? La belle affaire ! Tout le monde l'était, à son époque, Jean Jaurès aussi !!! Autres temps, autres moeurs, mais c'est de la malhonnêteté intellectuelle que de ne faire ressortir que cela de Maurras et de l'oublier chez Jaurès, Blum, etc. Enfin, cela sert-il à quelque chose de le souligner ?

    En bref, vous me semblez plutôt réagir de manière pavlovienne, contre des idées qu'on vous a appris à haïr, plutôt qu'avoir une attitude posée et calme. La meilleure preuve, c'est que vous êtes comme tous ces gentils petits combattants de la peste brune, vous éructez, vous bavez, vous avez l'oeil injecté de sang, vous vous étouffez dans votre propre haine... On dirait un molosse enchaîné à qui l'on présente un chat, de loin. Calmez-vous, prenez des vacances, loin des infos. Lisez un peu, ça détend. Et puis, revenez nous voir, on vous expliquera ce qu'est le royalisme.

    En espérant vous revoir quand vous serez calmé !

LD

 

Réponse de Le saint (VR), 29-12-2002.

Cher monsieur,

Cet espace est un espace de dialogue.

Vous avez reconnu vous même et c'est bien, être attiré par les idées royalistes.

Peut-être faut-il mûrir cette idée en étudiant le sujet, ce en quoi nous pouvons vous aider, cette liste à d'ailleurs cet objectif. Nous provenons tous d'origines différentes ce qui fait notre richesse. Il est naturel que vous soyez de prime abord choqué par certains propos. Cela demande, de la patience, de l'intelligence et des remises en causes qui sont difficiles au début. Il faut que vous soyez conscient que l'on ne remet pas en cause la propagande inculquée de force dans votre cerveau sans douleur. Effectivement, vos enseignants, vous ont appris des "choses" sans faire appel à votre esprit critique et même en le diluant le plus possible avec le temps pour que vous réagissiez toujours ainsi, en esclave. D'aucun ont parlé de Pavlov : c'est exactement cela, le conditionnement auquel nous sommes tous soumis est savamment dosé, éparpillé et dilué pour qu'inconsciemment nous réagissions tels que les maîtres du monde le désirent. Rassurez-vous, on en est tous là, à un niveau plus ou moins grand mais nous n'avons pas échappé au conditionnement de l'école laïque ou religieuse car les enseignants détiennent leur pouvoir de la même source malheureusement. Votre désir d'agir est louable mais encore une fois, comme beaucoup devraient le faire, attendez : lisez, reconditionnez-vous volontairement cette fois, et vous verrez que librement, petit à petit, vous vous poserez des questions et vous trouverez des réponses analogues. Il faut que vous appreniez à raisonner autrement...et c'est dur, cela demande de l'humilité, le temps de Noël est propice à cette réflexion ou Dieu s'est fait petit enfant à la merci de l'hiver : contemplez la crèche, agissez sur vous même avant de vouloir changer le monde et vous apprendrez que nous sommes des serviteurs inutiles mais que Dieu nous aime ainsi si nous sommes de bonne volonté. Les vues de Dieu dépassent tellement celles des hommes que ces derniers ralentissent leur conversion en agissant plus à tort et à travers qu'en priant. La récitation du chapelet avec opiniâtreté tous les jours est un bon exercice pour cela. Ne vous faites pas d'illusion, il faut du temps et c'est votre tache principale sur cette terre.

Catholiquement vôtre

LESAINT

 

Fcingala (VR), le 29-12-2002.

Cher PPDA,

Comme bon vous semblera ! Vous fûtes jeune sur la liste et en partirez  sans en avoir capter son excellence, dommage pour vous ! Si des citoyens amoureux de leur terre, de son histoire et de leurs  racines territoriales sont pour vous synonymes d'extrémistes, alors bon  vent ...

Vous ne méritez pas notre "aimable" compagnie. Continuez à noircir votre torchon d'immondes mensonges ; un jour  peut-être, trahis par vos pairs, comprendrez-vous notre noble lutte.

A Dieu,

fc

 

Raphaël Blanc (VR), le 30-12-2002.

Cyril,

Le royalisme n'est contenu dans aucune doctrine, qu'elle soit de Maurras ou d'un autre, en revanche, en France, une doctrine politique bien étayée aboutit au royalisme. C'est la raison pour laquelle le royalisme rassemble autant d'affinités différentes.

Quant à vos peurs (de camps de concentration, de laogaïs et autres goulags), elle correspond certainement à vos fantasmes inspirés par la Révolution.

Rappelons qu'il s'agit d'inventions issues des idées absconses du siècle des Lumières (Fascisme et Marxisme) :

     1 - Les hommes sont corrompus par la société

     2 - Exterminations et table rase,

     3 - Rééducations monolithiques vers un Homme Nouveau hiératique,

     4 - Systèmes fondés sur les intérêts de la masse aux dépends de la somme des intérêts humains (atomisés en individus sociaux homogénéisés) Erreurs totalement étrangères au royalisme.

Le royalisme empirique et multi-millénaire est fondé sur la synergie harmonieuse des différents caractères humains au profit des cellules familiales (base de notre civilisation).

Le royalisme d'ancien régime était fondé sur des symboles de vérité. La Révolution s'est basée sur les mensonges de la (pseudo)-science.

A l'éclairage de la bible nous comprenons que les symboles et les paraboles expriment une vérité encore plus profonde et plénière qu'une donnée scientifique ne saurait l'exprimer. Une donnée scientifique n'a pas de sens sans une interprétation, un symbole : oui ! (1). C'est pourquoi le mensonge s'accommode très bien de la science.

D'où la dictature de la science révolutionnaire (lux ferro), au détriment du symbole royal et divin.

Maintenant, où sont-elles votre « Gauche » et votre « Droite » dans tout cela ? Ce sont, là encore des concepts abscons.

Salutations(2) de Montréal,

Raphaël
 (1) Par exemple, avec les statistiques il est facile de faire mentir les mathématiques, ainsi semer la confusion par des vérités fragmentaires.

(2) Et non « amitiés », car vos mots sur VR sont trop durs pour mon amitié a priori)

 

Alain Texier (VR), 30-12-2002.

La division gauche/ droite est une invention républicaine pour, après avoir divisé les Français, continuer à les dresser les uns contre les autres. La notion de royaliste de gauche comme celles de royalistes de droite d'ailleurs me parait peu utilisable.

    la véritable opposition est bien plutôt entre:

- Républicains athées parce que franc maçons de coeur ou ralliés même inconsciemment au discours qui fait de l'homme la mesure de tout

- Royalistes partisans d'une monarchie de droit divin dans laquelle Dieu est la mesure de tout

    Plus le temps passe, plus les chimères se dissiperont et plus les hommes devront choisir entre ces deux options, options qui engageront tant leur vie terrestre que leur vie éternelle.

    Ne nous quittez pas pour des broutilles, partez ou restez au nom de choix essentiels.

 

Juste Blanc (VR), 30-12-2002.

Cher Monsieur Chapuis,

Si j'accepte que l'on puisse éructer de la sorte, je pense que vos verbiages méritent pourtant quelques mises au point car s' il est vrai que je n'affiche que rarement mes opinions politiques en famille ou avec mes collègues, ce n'est pas par peur du ridicule, mais parce qu'ils ne comprendraient pas. En effet comment concevoir qu'un homme, ou qu'une femme, de quelque condition sociale qu'il fût, soit un fidèle de ces Rois toujours représentés par le pouvoir en place comme autant de chefs d'état despotiques, profiteurs, méprisant la plèbe ou encore décrits comme de vulgaires dépravés, vision républicaine et laïque de l'histoire s'il en est. Tout ceci est hors de portée de l'ouvrier ou du cadre moyens, que le quotidien éloigne trop de ce débat, non pas d'un autre âge, mais d'un autre niveau nécessitant une réelle élévation et une ouverture d'esprit (est-ce là de l'intégrisme?) peu compatible avec une réalité très prosaïque . Si je ne mets pas en avant mes pensées politiques ou religieuses, j'essaie par contre de "tâter le terrain" je lance des idées ou des opinions et je relève les réactions, j'évalue ainsi l'état d'esprit de mes proches ou de mes collègues afin de cerner ceux qui seront peut-être des nôtres dans le futur ou qui le sont déjà, mais ne le savent pas encore eux mêmes.

Je ne déteste personne en particulier dans le sens, un peu juvénile d'ailleurs, où vous l'écrivez, je parlerais plutôt d'incompatibilité d'humeur, et comme je ne goûte guère la contrariété, il est vrai que je préfère esquiver le débat, non par pleutrerie, mais parce que je n'ai pas toujours les mots et la patience nécessaires à la sérénité qu'exige un débat constructif et courtois.

Ceux de mon entourage qui me connaissent le mieux me qualifient "d'anarchiste de droite" le terme le plus approprié serait celui de "royaliste de raison" mais il ne leur vient pas à l'esprit, pour le moment du moins, quand cela arrivera ils auront alors franchi un grand pas.

Je souhaite pas que mon message ne soit pas interprété comme de (plates) excuses ou comme un signe de faiblesse, en réponse à vos propos en définitif politiquement très corrects et qui ne nous changent pas, hélas! du discours habituel des médias et des lobbies aux ordres.

Contrairement à vos idées reçues notre seul parti est : Dieu, la France et le Roi.

Un royaliste n'a pas d'autres ambitions, vouloir nous cataloguer de droite ou de gauche revient à perdre son temps, mais peut-être n'avez vous rien d'autre à faire que de hurler avec les loups.

J.B.

 

Annelysdefrance (VR), 30-12-2002.

Je crains, cher Monsieur, que vous n'ayez rien compris. Ou alors, c'est moi qui n'avais pas, dès votre premier message, compris que vous êtes le SEUL, l'UNIQUE ROYALISTE qui reste dans le royaume, tous les autres étant des impurs qui mélangent "du Petrus avec la bière bon marché", des imposteurs, j'en passe.

Votre propos est parfaitement "raciste", en ce sens qu'il veut écarter de la coupe royaliste tous les "impurs" et les "imposteurs" : c'est le raisonnement raciste par excellence.

Pour mon compte, je m'accommode - mal, mais je m'en accommode - des idées parfois totalement contraires aux miennes émises par d'autres royalistes et je comprends fort bien qu'ils s'accommodent difficilement des miennes. Ce n'est pas de la "tolérance", fonds de commerce des anti-racistes plus racistes que des racistes. C'est du respect pour mes frères humains, faillibles comme je le suis moi-même. C'est aussi de la courtoisie. C'est enfin, à mon avis (qui certes ne vous intéresse pas, raciste, impure et imposteur-femelle que je suis), le seul moyen de faire vivre l'idée royale et, un jour, de la réaliser.

Au revoir donc, où plutôt à ne pas vous revoir, puisque tel est votre plaisir.

Anne

 

Micky (VR), 30-12-2002.

Le départ de PPDA aura eu au moins pour mérite de me pousser à quelques recherches. J'en ressort une citation de Maurras (dont je recherche d'ailleurs la référence), et une analyse de Madiran que PPDA serait en peine de comprendre.

" L'humanité veut que nous assurions aux juifs qui résident chez nous la sécurité, le respect, la bienveillance, la justice, avec toute l'amitié possible. "

Charles Maurras

" Charles Maurras n'était pas antisémite. Il ne l'était même pas un peu. Il ne l'était même pas du tout. Les mots ont un sens, déterminé par l'usage, - par l'usage contemporain ; par l'usage qui est le leur au moment où on les emploie. Aujourd'hui antisémitisme veut dire racisme, qui veut dire nazisme, qui veut dire massacre des juifs par millions. Maurras était absolument anti-raciste, farouchement anti-nazi. Il n'était donc nullement anti-sémite au sens actuel du terme. Il n'était pour aucun massacre. "

Jean Madiran - Itinéraires 1979

Et ci-dessous un extrait de l'introduction au « Maurras » de Michel Mourre, sur lequel l'avis des vexillaregiens expérimentés m'intéresse fortement.

[.] Le lecteur s'étonnera peut-être de ne pas trouver une seule ligne sur cet antisémitisme qu'on a tant reproché à Maurras. La question juive se rattache, pour Maurras, à la question générale de la décentralisation. Les hommes, les groupes qu'ils forment sont trop divers pour qu'on leur puisse appliquer la même loi. Dans la France que rêva Maurras, de même que catholiques, protestants, athées, Provençaux, Bourguignons ou Flamands auraient chacun bénéficié d'un statut particulier, les juifs auraient eu le leur. On s'apercevra peut-être que la solution administrative[1] que Maurras apporte à l'inévitable problème juif est la seule qui puisse empêcher le déchaînement de la sanguinaire hystérie antisémitique qui a désolé l'Allemagne, ou la Russie et aujourd'hui les pays satellites de celle-ci. Le nationalisme maurrassien n'étant point une déification de la race, mais la reconnaissance d'une commune hérédité historique et spirituelle, doit se montrer accueillant pour toutes les races, dès que leurs membres, par une longue suite de services séculaires, ont acquis le droit de cité français. Des juifs eux-mêmes l'ont reconnu : ainsi ce jeune Pierre David qui écrivait à Maurras, avant de tomber pendant la campagne de 1918 : « A l'heure où vous lirez ces lignes.... j'aurai définitivement acquis, en mêlant mon sang à celui des plus vieilles familles de France, la nationalité que je revendique (...) Grâce aux fortes méditations que votre pensée m'aura inspirées, la Patrie et la Famille seront devenues pour moi de puissantes réalités (...) et une âpre joie se mêlera à mes dernières souffrances physiques et morales, en pensant que je les voue à la défense de la Patrie et à l'enrichissement du patrimoine moral de ma Famille. C'est de cela que je voulais vous exprimer ma suprême reconnaissance. »

M. M.

[1] Il demeure que le problème juif n'est pas seulement politique. Il est, d'abord, un problème religieux, peut être insoluble politiquement, car il tient à la mystérieuse prédilection divine pour Israël, qui subsiste, même après l'avènement du Christ. Cf. saint Paul, Rom. XI, 12 et XI, 28. Sur ces aspects de la question, cf. Mgr Journet : Destinées d'Israël et J. Maritain : Raison et raisons, ch. IX et Xe. L'antisémitisme est d'ailleurs un accident dans la doctrine de Maurras: Léon Daudet, co-directeur de l'Action Française, le comprit, qui, à partir de I930, renonça à toute attaque contre les juifs.

Micky

 

Réaction de Montgarnaud (VR), 30-12-2002.

N'exagérons quand même pas. L'Action française est née en réaction à l'affaire Dreyfus. Et sa grande histoire se clôt avec la condamnation en 1945 de Maurras qui dira, à l'énoncé du verdict : "C'est la revanche de Dreyfus !"

 

Micky (VR), 30-12-2002.

Très juste. Peut-on alors y voir dans ces évènement, comme semble le présenter Mourre, la cause d'un "accident dans la doctrine", ou bien un élément plus solidement constitutif, sans lequel d'importantes parts de doctrine maurassienne auraient différé?

 

Montgarnaud (VR), 30-12-2002.

L'objectif de Maurras, c'est la renaissance de la France par la restauration du Roi. Ce n'est pas la chasse aux cosmopolites. Si ceux-ci apparaissent comme des obstacles, ils doivent être réduits, mais leur réduction n'est pas un but en lui-même.

L'essentiel de sa pensée à ce propos est contenu dans l'ouvrage qu'il a publié après guerre, "Votre bel Aujourd'hui", chapitre "le problème juif".

Tout est dit.

Amicalement.

 

Romain (VR), 1er janvier 2002.

… J'aimerais que PPDA (ne connaissant son vrai nom (Cyril Chapuis me parraissant douteux) je me permet de l'appeler par son pseudonyme) comprenne l'absurdité et l'inintérêt des affirmations qu'il porte.

"Un royaliste déçu" Je m'avouerai aussi assez choqué par de tels propos, Où va votre âme qu'espère t'elle? Qu'attendez vous du royalisme? Au lieu de vous rendre à part, de vous bloquer, de montrer votre soi-disant déception, montrez nous cette vision, apprenez nous comment vous concevez le monde. Non, je crois que votre déception, c'est de l'intolérance et de l'incohésion sociale. Vous étiez tellement sûr de vous que vous avez totalement oublié ce que c'était que le dialogue. Je ne suis pas comme vous dîtes, étant président des élèves de mon établissement scolaire (qui en regroupe en fait trois établissements) étant secrétaire et trésorier du Foyer socio-éducatif de celui-ci, j'ai donc à  gérer des conflits entre toutes catégories et toutes appartenances de groupes, de religion et de nationalités (ex: musulmans, juifs, ...). je prends un certain plaisirs à m'occuper de ces conflits, j'y trouve une source de renseignements et de cultures sur les autres que je ne trouverai jamais ailleurs. Malgré leurs différences, je les respecte, j'apprends d'eux, comme ils apprennent de moi, et c'est cela qui fait notre connaissance des hommes (même si il nous reste encore à découvrir!). Je ne suis donc pas comme vous dîtes le petit facho, néonazi, intolérant, et raciste. Bien au contraire. Je suis donc désolé mais je viens de démontrer que votre définition  des royalistes de cette liste est totalement fausse. "Un royaliste de gauche", mais qu'est-ce que ça veut dire? On croirai entendre un idiot du village, un benêt qui s'amuse à provoquer les gens, à créer de nouvelles institutions pour se démarquer des autres. Vous avez sûrement choisit le monarchisme comme une solution de secours, car vous n'arriviez pas à vous adapter à la société actuelle, mais vous n'avez pas regardé profondément ce que cela signifiait et engendrait spirituellement et moralement. Vous vous êtes fait votre petite histoire étant persuadé que vous aviez raison, dans votre petite lune, vous rêviez assis sur un magnifique fauteuil avec un nom à particule, un titre de noblesse, la richesse et le peuple à vos pied, en arrivant sur cette liste vous vous êtes rendu compte que les royalistes actuels, ceux qui théoriquement pensaient comme vous, étaient des gens qui s'intéressaient à l'actualité de notre temps  et en tiraient des conclusions, vous étiez déçu de voir que nous n'étions plus dans le féodalisme. En disant "un royaliste déçu" vous nous culpabilisez, vous nous reprochez le fait que nous ne soyons pas comme vous, et là, permettez-moi de vous retourner comme on vous l'à déjà fait l'insulte(car je le prend comme une insulte) que vous nous  avez faite: vous êtes raciste.

Dans mon établissement scolaire tout le monde sait que je suis royaliste, je porte tous les jours sans interruption la petite fleur de lys qui intrigue certains ou qui plait à d'autres. Combien j'évolue,  j'apprend en ayant de grandes discussions avec les autres sur la monarchie, la tradition, les temps modernes. Et vous osez dire que nous sommes étroits d'esprits sur cette liste? Enfin monsieur, pour qui vous prenez vous? Sous prétexte que nos idées ne s'accordent pas aux vôtres, vous nous bannissez? Voilà bien une idée qui reflète bien notre société actuelle basée sur l'avis des médias et qui nous empêche de penser par nous mêmes. On vous à inculqué des idées, vous les avez prises inconsciemment, vous pensiez réfléchir, mais en fait certains réfléchissaient pour vous et maintenant vous êtes là, persuadé de détenir la science infuse et incapable de vous adapter ni au système normal, ni à notre  système de pensée.

Voilà monsieur ce qui me passe par le coeur quand je lis vos messages, j'espère que cette année 2003 vous fera comprendre que vous êtes dans l'erreur, ou peut-être que moi je le suis (qui sait, je ne suis = pas assez prétentieux pour dire que j'ai forcément raison...).

Quand à vous chers conjurés je tenais à vous remercier pour les débats et la sympathie que je prends à lire vos messages, je ne suis  pas toujours d'accord mais c'est normal, personne ne peut être à 100% d'accord avec les autres. Peut-être pourrai-je vous conseiller de  ne pas vous arrêter des fois sur des détails ou des sujets qui n'en valent pas la peine. Je pense que Vexilla Regis est vraiment un idéal pour toute personne, sans être forcément royaliste, qui veut évoluer sur sa vision de la société. Si nous pouvions concrétiser toutes nos paroles! Si un jour une réelle grande manifestation royaliste se passe, je serai aux premiers rangs, j'ai confiance en vous. Voilà, en espérant ne choquer personne, Amitiés à tous...

Romain THOMAS.

"Donec Totum Impleat Orbem!"