Histoire du nom Bourbon

 

 

  "La maison et le titre de Bourbon tirent leur origine de la localité de Bourbon l'Archambault, aujourd'hui chef-lieu de canton du département de l'Allier, où les ruines subsistantes de l'ancien château, flanqué de la tour Quiquengrogne (note du Lieutenantt : à droite sur la photo), portent encore témoignage de l'importance de la seigneurie primitive.

 

  Aimard ou Adhémar, fondateur de l'abbaye de Souvigny au début du Xè siècle, constitue le premier maillon d'une lignée de constructeurs obstinés qui firent sortir dès l'abord leur fief de la mouvance des comtes de Bourges pour le faire devenir vassal direct de la couronne. Archambault II assura solidement à sa descendance le château de Bourbon, qui portera désormais le nom de son seigneur.  Aux XIè et XIIè siècles, la seigneurie étend son domaine vers l'ouest jusqu'à ce que, Guy de Dampierre ayant parachevé l'oeuvre par l'acquisition de Montluçon, elle dessinât au premier quart du XIIIè siècle ses contours définitifs, à peu près ceux de l'actuel département de l'Allier.

 

  Les premières maisons de Bourbon transmirent le titre, par mariage, les lignes masculines s'éteignant successivement. Fille d'Archambault VII, Mahaut de Bourbon (1179-1228), fait passer la seigneurie à son mari Guy de Dampierre, tige de la seconde maison, dite de Dampierre.

 

  A son tour, la maison de Dampierre fit place à la maison de Bourgogne, lorsque, en 1283 Béatrice, née du mariage d'Agnès, arrière petite-fille de Guy, avec Jean de Bourgogne, seigneur de Charolais, devint dame de Bourbon. Elle-même avait épousé en 1272 le sixième fils de Louis IX, Robert. Ainsi par cette union, après le court intermède Bourgogne, la seigneurie de Bourbon entra dans la Maison de France."

 

In "Collection les grandes dates historiques de France, Tableau généalogique de la Maison de Bourbon", Editions de la Tourelle S.I.D.E.S.

 

Envoi de Michel SEGUY (VR), le 20-08-2001.