Il faut que le Prince se lève

Message de Louis Naillac, 30-07-2003

 

Chers amis,

 

Au départ je ne souhaitais pas trop intervenir sur cette sempiternelle question de "la lutte des chapelles" qui tels des essaims de guêpes l'entourent pour en prendre le contrôle. Je vais tout de même donner mon petit avis... car avoir vu Chirac en Polynésie raconter n'importe quoi m'a fait regretter qu'un roi de France ne soit arrivé à sa place dans un concorde fleurdelisé á la rencontre des vahinés pour faire un vrai discours de chef d'Etat...


J'avoue moi-même me sentir plus à l'aise avec des amis de VR que lors d'un déjeuner mondain aux sourires d'acier, jalousies cachées, etc.


Je préfère la compagnie virile parfois festive des nationalistes révolutionnaires en cuir (les camelots de notre temps) avec qui j'ai pu faire le coup de poing entre deux collages inutiles qu'avec certains de mes pairs aristocrates qui voudraient que je rentrasse enfin aux Cincinnatis (ce qui pourrait m'aider pour ma carrière à ce qu'il paraît... on verra plus tard)


Comme beaucoup je suis un être paradoxal, lever une coupe d'un champagne millésimé dans un smoking impeccable et en bonne compagnie dans un endroit de rêve je sais aussi bien le faire que de rire gras avec d'anciens camarades ouvriers et paysans aux idées incorrectes qui me font l'honneur de leur amitié au coin d'une table de la Bavière profonde sous le regard fou de ce bon vieux Louis II.


Tout ceci juste pour dire une chose que tout Légitimiste « de son temps » devrait bien comprendre.


Cet avenir appartient à notre prince seul et à personne d'autre. A Mgr Louis Alphonse de Bourbon, héritier des Rois qui ont fait la France d'agir et d'enfin SE LEVER pour décider lui-même, par sa volonté souveraine D'AGIR et de FONDER son CABINET POLITIQUE pour entrer dans L'ARENE et accomplir UN DESTIN POTENTIEL. Traiter des questions vitales que se posent les français et montrer ainsi l'exemple.


Par cette seule action et parce que sans doute cette dernière remiserait-elle au placard tous ses anciens serviteurs plus nuisibles qu'utile arrivera t-il enfin vers les masses qui l'attendent sans le savoir avec un message clair : Le Roi est de RETOUR.


Le Prince a un ENORME POTENTIEL et il le sait. Le REVE peut devenir réalité, le rêve et la chance sont de son côté surtout par les temps qui courent. Cela lui fait-il peur ? Peut-être se sent-il trop jeune ? Qu'importe ce temps viendra forcément si l'on sait voir les signes !


Nous le savons, lorsqu'il se montre, lorsqu'il apparaît et que l'on sait ce qu'il représente les gens sont décontenancés, beaucoup sont naturellement, biologiquement séduits et prêts à le suivre. Qu'ils soient riches ou pauvres, anonymes ou célèbres, demeurés ou intelligents, amateurs de musiques électroniques tout autant que de classiques, catholiques ou non ! Eh oui mes chers !


Concernant les doigts levés aux lourdes chevalières astiquées. ( Je ne porte plus la mienne depuis quelques temps considérant ne pas encore être à la hauteur de mes ancêtres ) et qui ne sont en rien utile à la cause de la France et accessoirement de l'Europe et du Monde [CAR une restauration royale en France je peux vous dire que cela mettrait en cause pas mal de choses] j'ai bon souvenir d'un certain agacement du Prince. Je me souviendrais toujours de ce pauvre clochard ( un blanc évidemment ) qui voulant approcher le Prince, à Lyon place Bellecour, pour le toucher fut vertement dégagé par un jeune en "Barbour", vous savez pas dans une élégante veste de ville mais {ce qui m'a toujours fait rire} dans une veste de chasse lubrifiée à la graisse et tout aussi odorante que ce pouilleux... La réaction du Prince, choqué bien qu'il ne voulu pas réagir, m'a convaincu de sa bonté et de la connaissance de sa charge.


Laissez venir à lui le vrai peuple de France. Celui qui travaille dur. Organisez des déplacements et visites populaires et non des banquets fermés ou des commémorations tournées uniquement vers le passé, la mort et la souffrance des martyrs.


Et je voudrais ici écrire sans utiliser des termes céliniens que du manoeuvre à l'artisan, de l'éboueur jusqu'à l'employé de Banque, chômeurs ou cadres, laids ou beaux il faut que le roi aille à la rencontre des gens.


Donnez leur un rêve en politique, un espoir et ils signeront tous. Il y a des gens de talent et efficaces qui seront prêt à l'aider seulement s'ils sentent une franche volonté du Prince comparable à leurs sacrifices.


Rappelez-vous. Dans cette ancienne prison communiste qu'était la Bulgarie, où l'on a arraché tout ce qui pouvait représenter l'idée de royaume, un Prince de Saxe Coburg est devenu sur son nom et par sa volonté Premier Ministre. Chef au nom du peuple qu'il a souhaité souverainement servir. La liste Siméon II (il n'y a pas plus clair) avait gagné à la stupéfaction générale. S'il devait continuer sur sa lancée (black-out médiatique au fond assez positif) rien ne dit que la Bulgarie ne devienne un royaume.


Je ne sais pas s'il faudrait faire la même chose ( de toute façon mon avis ne pèse pas grand chose pour l'instant puisque je dérange )... Enfin si ! Mais sans SA VOLONTE il est inutile de nous chamailler sur l'avenir de la couronne. Lui-même en est conscient j'en suis sur. Peut être attend-il quelqu'un qui le conseille et qui lui parle sans courbettes ridicules, de son devoir. Devoir dont il a conscience j'en suis sur.



Louis Naillac