MÊLE-PELLES

L'humour au fond des tranchées royalistes

 

" Un primate qui marche ira toujours plus loin qu'un intellectuel assis "phrase de Michel Audiard dans "Un taxi pour Tobrouk".

 

Le journal selon Georges Bernard Show : " Institution incapable de faire la différence entre un accident de bicyclette et l’effondrement d’une civilisation".

 

Le journalisme selon Lord Northcliffe (fondateur semble-t-il du journal Times) : "métier qui consiste à expliquer aux autres ce qu’on ne comprend pas soi-même".

 

Prière d'un ado : "Mon Dieu, ne nous soumettez pas à la playstation et délivrez-nous de la télévision." Texte de Rembarre (VR)

 

Selon Voltaire : “La superstition est à la religion ce que l’astrologie est à l’astronomie : la fille très folle d’une mère très sage”...

 

"La politique est comme l'auto-stop : on accepte de monter dans tout ce qui va dans la bonne direction, même si la destination finale n'est pas la nôtre, il suffit de ne pas oublier son but, rester éveillé et descendre quand les chemins divergent." Texte du Lieutenant (VR)

 

On ne dit pas "Banlieues ethniques", on dit "Territoires occupés".

On ne dit pas Immigrés", on dit "forces d'occupation".

On ne dit pas" racisme", on dit "résistance"

Ou alors on réécrit l'histoire et on dit :

En 1944, une coalition raciste a chassé par la force les migrants qui avaient traversé le Rhin pour trouver , sur sa rive gauche, de meilleures conditions d'existence que celles que leur imposaient , sur la rive droite, un climat rude, une terre ingrate et un régime politique non conforme aux idéaux démocratiques.

Ne répétons pas ce crime aujourd'hui en laissant les racistes chasser par la force des migrants venus chercher sur la rive nord de la Méditerranée ce qui leur est refusé sur la rive sud par une terre stérile, un climat torride et un régime non conforme aux idéaux machin-truc.

Texte de S de B. (VR) récriveur d'Histoire

 

Le prof à l'école:

- Dis-moi, Kevin, qu'est-ce que tu as fait pendant la récréation ?

- J'ai joué dans le bac à sable, monsieur.

- Très bien, Kevin. Viens au tableau. Si tu arrives à écrire "sable" correctement, tu pourras rentrer une heure plus tôt à la maison .... voilà,c'est très bien, Kevin.

- A ton tour, Bastien, qu'est-ce que as fait pendant la récréation ?

- J'ai joué au bac à sable avec Kevin, monsieur.

- Eh bien, Bastien, si tu arrives à écrire " bac" correctement au tableau, tu pourras rentrer en même temps que Kevin... c'est parfait.

- Et maintenant, Mohammed, qu'est-ce que tu as fait à la récré ?

- Euuuuh, mooi, moossu, j'a volu jooéé al bac à sab, ma Kevin et Vastien zon pa voolu, tu compris? C'est vrrrai, wallah j'te jure sur ma mèrrr !!!!

- Mais, quelle horreur, c'est de la discrimination d'un groupe ethnique minoritaire, et en plus, dans ma classe ! Ecoute, Mohammed, si tu écris correctement "discrimination d'un groupe ethnique minoritaire" au tableau, tu pourras rentrer chez toi aussi!

Transmis par Michel Séguy (VR) 23-10-2001.

 

Conte pour (grands) enfants :

« Au village, tout le monde me connaît. Vous pensez, instituteur et adjoint au maire socialiste !... A l'école, tous les enfants me connaissent, bien sûr. Tous les parents aussi. Mais les autres aussi me connaissent. La boulangère, me dit "bonjour monsieur l'instituteur !", le facteur me dit "bonjour monsieur l'instituteur". Même les animaux de la ferme me disent, chacun dans son langage, "bonjours Monsieur l'instituteur !". Les fleurs des bois et des champs me saluent. "bonjours Monsieur l'instituteur !". Les oiseaux des bosquets des buissons et des mares me chantent "bonjours Monsieur l'instituteur !". C'est vous dire que, l'autre jour, du coté de la vieille mare, je ne me suis pas étonné quand j'ai entendu une petite voix : "Bonjour Monsieur l'instituteur ! Par pitié Monsieur l'instituteur, emmenez moi. J'ai baissé les yeux et j'ai vu une petite grenouille toute tremblante -J'ai été transformée par une vilaine fée. Si vous m'embrassez, je retrouverai ma forme initiale. Aidez-moi, Monsieur l'Instituteur. Je me suis baissé, je l'ai ramassée dans mes mains et je l'ai ramenée a la
maison. Là, pour la réchauffer, je l'ai mise sur mon lit et je l'ai embrassée. Alors à ce moment là, il y a eu un éclair et elle s'est transformée en petit garçon.

C'est comme ça que ça a commencé, messieurs les jurés. »

Sur un original transmis par M. S et adapté par S de B à l'usage des vexillarégiens.

 

Fraternité :

L'autre jour, je me baladais. En passant sur un pont, je vois un gars sur le parapet, prêt à se lancer dans le vide. Immédiatement, je me précipite auprès de lui, et je lui crie d'arrêter, de ne pas sauter.

- Et pourquoi ne devrais-je pas sauter ? me dit-il alors.

- Parce qu'il y a bien trop de formidables choses à vivre, et tellement de gens intéressants avec qui vous avez des choses en commun à rencontrer !

- Comme qui par exemple ?

- Eh bien, heu ... vous êtes croyant ou athée ?

- Croyant.

- Moi aussi ! Vous êtes chrétien ou juif ?

- Chrétien.

- Moi aussi ! Vous êtes catholique ou protestant ?

- Protestant

- Moi aussi ! Vous êtes Episcopalien ou Baptiste ?

- Baptiste.

- Waow ! Moi aussi ! Vous êtes Baptiste Eglise de Dieu ou Baptiste Eglise du Seigneur ?

- Baptiste Eglise de Dieu.

- Moi aussi ! Vous êtes Baptiste Eglise de Dieu Originelle ou bien Baptiste Eglise de Dieu Réformée ?

- Baptiste Eglise de Dieu Réformée.

- Moi aussi ! Vous êtes Baptiste Eglise de Dieu Réformée, réforme de 1879 ou Baptiste Eglise de Dieu Réformée, réforme de 1915 ?

- Baptiste Eglise de Dieu Réformée, réforme de 1915 !

Alors c'est là que je lui ai dit :

- Crève, espèce d'ordure hérétique ! et je l'ai poussé dans le vide.

Transmis par rchateauneu (VR) 22-03-2002.

 

Lorsqu'ils ont quitté la terre d'Afrique, je me suis dit : "ils ne viendront jamais en Europe".

Lorsqu'ils sont arrivés en Europe, je me suis dit : " ils ne viendront jamais dans mon pays".

Lorsqu'ils sont arrivés en France, je me suis dit: "ils ne viendront jamais dans mon village".

Lorsqu'ils sont arrivés dans mon village, je me suis dit : "ils ne viendront jamais dans mon immeuble".

Lorsqu'ils sont entrés dans mon immeuble, je me suis dit : "ils n'entreront jamais chez moi".

Excusez-moi, mais je dois vous quitter car on frappe à ma porte ...

Transmis par Michel S. (VR) 28-06-2002.

 

Sondage :

"Donnez honnêtement, s'il vous plaît,  votre opinion sur la solution à la pénurie de nourriture dans le reste du monde".
Ce sondage ONU  sur la pénurie d'alimentation dans le monde a été un échec retentissant :
- En Afrique, personne n'a compris ce que signifie "nourriture".
- En Europe de l'Est, personne n'a compris ce que signifie "honnêtement"
- En Europe de l'Ouest, personne n'a compris ce que signifie  "pénurie".
- En Chine, personne n'a compris ce que signifie "opinion".
- Au Moyen-Orient, personne n'a compris ce que signifie "solution".
- En Israel, personne n'a compris ce que signifie "donnez"
- En Amérique su sud, personne n'a compris ce que signifie "s'il vous plaît".
- Aux États-Unis, personne n'a compris ce que signifie "le reste du monde".
Transmis par S.de B.(VR) 23-11-2002.

 

The Oval Office :

(We take you now to the Oval Office.)

George Bush, Jr.: Condi! Nice to see you. What's happening?

Condi: Sir, I have the report here about the new leader of China.

George: Great. Lay it on me.

Condi: Hu is the new leader of China.

George: That's what I want to know.

Condi: That's what I'm telling you.

George: That's what I'm asking you. Who is the new leader of China?

Condi: Yes.

George: I mean the fellow's name.

Condi: Hu.

George: The guy in China.

Condi: Hu.

George: The new leader of China.

Condi: Hu.

George: The Chinaman!

Condi: Hu is leading China.

George: Now whaddya' asking me for?

Condi: I'm telling you Hu is leading China.

George: Well, I'm asking you. Who is leading China?

Condi: That's the man's name.

George: That's who's name?

Condi: Yes.

George: Will you or will you not tell me the name of the new leader of China?

Condi: Yes, sir.

George: Yassir? Yassir Arafat is in China? I thought he was in the Middle East.

Condi: That's correct.

George: Then who is in China?

Condi: Yes, sir.

George: Yassir is in China?

Condi: No, sir.

George: Then who is?

Condi: Yes, sir.

George: Yassir?

Condi: No, sir.

George: Look, Condi. I need to know the name of the new leader of China. Get me the Secretary General of the U.N. on the phone.

Condi: Kofi?

George: No, thanks.

Condi: You want Kofi?

George: No.

Condi: You don't want Kofi.

George: No. But now that you mention it, I could use a glass of milk. And then get me the U.N.

Condi: Yes, sir.

George: Not Yassir! The guy at the U.N.

Condi: Kofi?

George: Milk! Will you please make the call?

Condi: And call who?

George: Who is the guy at the U.N?

Condi: Hu is the guy in China.

George: Will you stay out of China?!

Condi: Yes, sir.

George: And stay out of the Middle East! Just get me the guy at the U.N.

Condi: Kofi.

George: All right! With cream and two sugars. Now get on the phone.

 (Condi picks up the phone.)

Condi: Rice, here.

George: Rice? Good idea. And a couple of egg rolls, too. Maybe we should send some to the guy in China. And the Middle East. Can you get Chinese food in the Middle East?

Transmis par Mahoud (VR) 03-12-2002.

 

Le premier jour Dieu a créé la vache. Dieu dit, "Tu dois aller au champ avec le fermier toute la journée et souffrir sous le soleil, avoir des veaux et donner du lait pour soutenir le fermier. Je te donne une durée de vie de 60 ans."

             La vache répondit, "C'est une sacrée vie dure que tu veux pour moi pendant 60 ans. C'est ok pour 20 ans et  je te rends les 40 autres."

             Et Dieu a été d'accord.

Le deuxième jour, Dieu a créé le chien. Dieu a dit, "Reste assis toute la journée sur le seuil de la porte de la  maison et aboie sur quiconque entre ou passe devant. Je te donne une durée de vie de 20 ans."  Le chien a dit, "C'est trop long pour aboyer. Donne-moi 10 ans et je te rends les 10 autres."  Alors Dieu a été de nouveau d'accord (soupirs).

Le troisième jour Dieu a créé le singe. Dieu a dit, "Amuse les gens, fais des tours savants, fais les rire. Je te donne une durée de vie de 20 ans."

             Le singe a dit, "Faire des singeries pendant 20 ans ? C'est trop chiant ! Le chien t'a rendu 10 ans, non ? Ben je fais pareil, ok ?"

             Encore une fois, Dieu a été d'accord.

Le quatrième jour Dieu a créé l'homme. Dieu a dit, "Mange, dors, joue, baise, amuse-toi. Glande un rien, (tranquille, quoi !) Je te donne 20 ans."

             L'homme répondit, "Quoi ? Seulement 20 ans ? Que dalle. Écoute, je prends mes 20, les 40 que la vache a rendus, les 10 du singe et les 10 du chien. Ca fait 80, ok ?"

             "Ok!" répondit Dieu. "Marché conclu".

C'est ainsi que pendant les 20 premières années de notre vie nous mangeons, dormons, jouons, baisons, nous  amusons et ne faisons rien ; pendant les 40 années suivantes nous travaillons comme un forçat au soleil pour nourrir notre famille ; pendant les 10 années suivantes nous faisons des singeries pour distraire nos  petits-enfants ; et pendant les 10 dernières années nous sommes assis devant la maison . à aboyer sur tout le monde !

Transmis par Paul Turbier (VR) 01-02-2003.

 

Classement des livres les moins épais au monde :
26. Les meilleurs plats de la cuisine anglaise traditionnelle
25. La stratégie swazilandaise pour dominer le monde
24. "Une vie vertueuse" par Bill Clinton
23. Les avocats américains les plus populaires
22 "L'hospitalité, la politesse, la modestie: les 3 piliers de la France d'aujourd'hui
21. Les droits de l'homme en Corée du Nord
20. Tout ce que les hommes savent des femmes
19. Tout ce que les femmes savent des hommes
18. Balladur: Mes années rebelles
17. "Facilitez-vous la vie avec Microsoft"
16. "Vacances reussies à Charleroi"
15. Cinq siècles d'humour germanique
14. Les archives du programme spatial mexicain
13. Opportunités de carrières pour les diplômés en sociologie
12. "Toutes les femmes de ma vie" par Jimmy Sommerville
11. "Mon plan pour trouver l'assassin de ma femme" par OJ Simpson
10. Mes meilleures histoires drôles par le Pr Schwartzenberg
9. "La transparence financiere" publie par le parti socialiste
8. "Les gens m'aiment pour ce que je suis" par Jacques Vergès
7. La générosité néerlandaise à travers les siècles
6. "Les clefs de mon succès" par Patrick Topaloff
5. "Guide de bonne conduite lors des rendez-vous galants" par Mike Tyson
5' (du même auteur: L'importance du Fair-Play)
4. "Toutes mes bonnes actions" par Pol Pot
3. Les usages ménagers de l'uranium 235
2. L'annuaire téléphonique amish
1. "Le guide pratique de la tolerance" publie par Lutte Ouvrière

Transmis par Henri de Fersan (VR),  le 17 mai 2003.

 

Un petit garçon de 8 ans originaire de Genève a été interrogé par son institutrice sur sa grand-mère. Voici le résumé de ses réponses :

    Une grand-mère est une femme qui n'a pas d'enfant. C'est pour cela qu'elle aime les enfants des autres.

    Les grands-mères n'ont rien à faire ; elles n'ont qu'à être là. Quand elles vous emmènent en promenade, elles marchent lentement pour ne pas écraser les belles feuilles ni les chenilles. Elles ne disent jamais "Avance plus vite !"

    En général elles sont grosses, mais pas trop pour pouvoir attacher nos chaussures. Elles savent qu'on a toujours besoin d'un deuxième morceau de gâteau ou d'un plus gros.

    Une vraie grand-mère ne frappe jamais un enfant : elle se met en colère en riant

    Les grands-mères portent des lunettes et parfois elles peuvent même enlever leurs dents

    Quand elles lisent des histoires, elles n'en sautent jamais un bout, et elles n'ont rien contre si on leur réclame la même histoire plusieurs fois

    Les grands-mères sont les seuls adultes qui ont toujours le temps. Elles ne sont pas aussi fragiles qu'elles le disent, même si elles meurent plus souvent que nous.

    Tout le monde devrait essayer d'avoir une grand-mère, surtout ceux qui n'ont pas la télé

Transmis par Mahoud, le 19 décembre 2003.

 

Un représentant sonne à la porte ....

 Elodie, 4 ans, ouvre la porte :

- Bonjour Mademoiselle, je suis Maurice Durand représentant des aspirateurs Aspirex. Je pourrais voir ta maman?

- Ben nan, maman elle fait le tapin pour le moment.

- Glups... Et par hasard, peut-être que ta grand-mère habite ici et je pourrais la voir ?

- Ben nan, non plus, elle fait le tapin avec maman!

- Re-glups... Est-ce que tu as une grande soeur que je pourrais voir ?

- Oui, y a Ingrid : elle a 12 ans. Mais elle fait le tapin avec maman et mamie.

- Bon ! et ton papa, je peux le voir ?

- Mais non, il est avec maman, mamie et Ingrid. Il fait le tapin  !

- Hé bien ça alors, jamais vu ça... Drôle de famille ! Et ils le font où le tapin ?

- Ben, dans le talon : ils décorent le tapin de Noël. Talut !

Transmis par S.de B. le 19 décembre 2003.

 

Le français
Le lundi, il râle parce qu'il y a trop d'impôts, de taxes diverses et variées, parce que la France a le plus fort taux d'imposition au monde.
Le mardi, il râle parce que l'euro a fait monter les prix et que vraiment cette Europe n'a rien apporté de bon.
Le mercredi, il râle parce qu'il y a trop d'immigrés et qu'on accorde la nationalité française à n'importe qui.
Le jeudi, il râle parce qu'il y a trop d'insécurité.
Le vendredi, il râle parce qu'il y a trop de chômage.
Le samedi, il râle parce que les élus sont corrompus et menteurs.
Le dimanche, il les réélit.

Transmis par  LaHyre, le 7 janvier 2005.

 

L’anglais, pour les débutants...

Trois sorcières regardent trois montres Swatch. Quelle sorcière regarde quelle montre?

... et maintenant le tout en anglais...

Three witches watch three Swatch watches. Which witch watch which Swatch watch?

... Et maintenant la version avancée...

Trois sorcières travesties regardent les boutons de trois montres  swatch. Quelle sorcière travestie regarde les boutons de quelle montre Swatch?

 ... Le tout en anglais...

 Three switched witches watch three Swatch watches switches. Which  switched witch watch which Swatch watch switch ?

Transmis par Mahoud, le 19 mai 2005.