Monck ou non-Monck ?

Texte de Paul Turbier, 13 février 2004.

 

Le rêve de voir un Monck surgir pour culbuter la République apparaît périodiquement dans les échanges Vrgiens. Hélas, ce rêve est de nos jours encore plus irréalisable que celui de voir un roi être sacré à Reims. Les ingrédients qui au 17è siècle était disponibles en Angleterre ne son pas présents en France de 2004. Même la reconquista Franquiste est aujourd'hui impossible, il y aurait vite de l'ingérence dans l'air.

    Pour qu'un homme à poigne puisse nettoyer l'écurie il faudrait que les murs s'écroulent ou que la toiture s'effondre et même dans cette hypothèse, sa fenêtre de tir serait bien étroite. Annelys me faisait remarquer récemment que le monde royaliste manque singulièrement d'hommes d'envergure. Je remarque que le sectarisme bicéphale n'est pas fait pour en voir un sortir de l'ombre. Pour qui  prendrait-il des risques ? en fait les royalistes "prétendantistes" sont pour la plupart enfermés dans un passéisme anesthésient avec toutes les meilleures excuses du monde .

    La seule personnalité royaliste qui m'ait donné l'impression d'une stature de premier plan est le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme. Plus évidente même que celles des princes du premier rang. Il achève, à ce que je crois, de se débarrasser des séquelles de son accident et doit subir prochainement dans ce but une nième opération. Souhaitons pour lui et pour nous qu'elle soit un succès. En ce qui me concerne, je ne doute pas qu'ayant retrouvé l'essentiel de ses moyens physiques, il ne se révèle sous son vrai jour. On ne manquera pas de me faire remarquer qu'il n'est pas dynaste, mais que m'importe, Monck ne l'était pas non plus.

 

 

 

Réponse de Jean-Michel Lehaire, 13 février 2004.

 

J'apprécie tout à fait votre analyse, Paul.

D'autant que, contrairement à Yves-Marie Adeline, le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme a témoigné d'une grande habileté pour avoir les faveurs de Jean-Marie Le Pen. Ce qui n'est pas un mince résultat lorsqu'on connaît l'intransigeance de ce dernier. Il reste à savoir s'il est entouré de personnes qui en veulent et jusqu'où compte-t-il aller dans le combat politique qui s'impose ?

Très cordialement,

Jean-Michel.

 

Précision apportée le 19-07-04 par Annelysdefrance :

 

Le général Monk, premier duc d'Albemarle est l'homme qui permit la restauration de la monarchie anglaise en 1660 arprès la démission de Cromwell.