NOTRE PATRIE

 

... Il faut relire le discours prononcé un jour par Charette devant ses officiers :

 

"Notre patrie à nous, c'est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous.  Notre patrie, c'est notre Foi, notre terre, notre Roi... Mais leur patrie à eux, qu'est-ce que c'est ?  Vous le comprenez, vous?... Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds... Il est vieux comme le diable, le monde qu'ils disent nouveau et qu'ils veulent fonder dans l'absence de Dieu... On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions ; faut rire!  Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle, sommes une jeunesse, Messieurs!  Sommes la jeunesse de Dieu.  La jeunesse de la fidélité!  Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils, la créance humaine, la liberté de l'homme intérieur....,)

 

Voilà pourquoi ils se battaient, tous, que ce fût exprimé, comme ici, ou seulement senti dans les profondeurs de leur clarté d'âme, de leur élégance chrétienne et de leur grand coeur.

Au jour de son procès, Charette le répétera à ses juges qui demandaient une explication:  "Pour mon Dieu, mon Roi et ma Patrie. "...

 

Texte de François Athanase de Charette de la Contrie, extrait du livre de Michel de Saint Pierre "Monsieur de Charette, Chevalier du Roi" La table Ronde 1977, signalé par Enzo Gasparini Casari (VR)  le 15-01-2