Nous sommes une Nation.

Texte de Denis C. 19-09-2003.

 

En nous lisant tous, me revient cette sensation déjà éprouvée maintes et maintes fois.

Nous sommes un groupe d'êtres humains qui souhaitons à peu près un type de société commun.

Nous partageons une foi religieuse, et une envie de voir notre civilisation pétrie de cette foi.

Nous avons envie d'un chef, pas tous du même, mais devant un chef qui se lèverait, nul doute que nous saurions suivre la Sainte Providence...

Nous vivons sur un territoire qui nous est étranger. Nos aïeux l'ont construit, mais on n'y veut plus de nous.

Notre sang y a coulé, mais d'autre sang s'y est mêlé, qui nous rejette.

Comprenons-nous bien ?

Nous sommes à l'aube.

Ce territoire hexagonal qui nous tient tant à coeur nous aveugle.

Partons.

Rassemblons-nous.

Clovis est-il resté dans son village ?

Partons vers des terres chrétiennes ou christianisables.

Le territoire français, c'était notre territoire. Les barbares l'ont gagné.

Partons au Venezuela, en Argentine, partons sur une grand île.

 (regardez ce que 3 familles ont fait avec Aruba, qui leur appartient totalement désormais, ou les deux types qui ont fait les Iles Moustique...)

Pourquoi s'acharner ici ? Ce que nous voulons, c'est vivre ensemble et élever nos enfants dans la vraie foi.

Nous voulons un ordre social chrétien.

Le reste, c'est de la terre, pour laquelle par exemple se battent des sémites (les deux camps), parce qu'ils ont une foi toute ancienne, une foi païenne liée au sol.

Nous sommes bien au delà de ça.

Nous sommes une Nation.

Il nous suffit de prendre la route, tous ensemble.

 

 

Et deux réactions :

 

jml, le 24-09-2003 :

Je n'en crois pas mes yeux !!!

Abandonnerez-vous la terre de nos aïeux, nos sanctuaires, nos cimetières, nos cathédrales, nos châteaux, nos vallées, nos montagnes et tous nos paysages façonnées par des générations d'hommes de la terre. Où reconstruirez-vous tout cela ? Où prétendez-vous pouvoir recréer les Côtes de Beaune et le Châteauneuf-du-Pape, le Saint-Emilion et l'Yquem, les coteaux d'Alsace et notre chère Lorraine, nos alignements de Carnac ou le canal du Midi ?

Votre option est irréaliste et indigne d'un fils de France. Nous devons défendre notre terre, notre langue, notre culture et notre religion jusqu'à LA MORT. Notre devoir est de chasser ou détruire l'impie qui cherche à anéantir tout cela. Il est impensable qu'un homme bien né, donc un honnête homme puisse penser une seule seconde à votre proposition comme un recours possible. C'est une évidence. Le seul fait que cette idée ait pu germer dans votre esprit a quelque chose d'inquiétant pour notre devenir et celui de nos enfants. Repentez-vous d'une telle pensée.

Arrêtez ce cauchemar !

Dormez tranquille braves gens, il reste quelques veilleurs.

jml.

 

Dom Eymerich, le 24-09-2004 :

100 % d'accord!!!

Il ne sert strictement a rien de fuir. Fuir pour où d'abord? Quel paradis perdu? Quel refuge inaccessible protégé du Mal? Cela n'existe pas!!!

Cela fait penser aux Elfes désabusés dans Le Seigneur des Anneaux, qui préfèrent quitter la Terre du Milieu pour aller se réfugier dans les Havres Tranquilles pendant que Sauron dévaste tout devant lui et se propage telle une gangrène immonde, salissant et détruisant tout...

Pour sauver tout la corps, il faut savoir trancher puis cautériser, et vite!

Quelques Elfes cependant préféreront rester, pour se battre et mourir aux côtés des hommes, pour faire face jusqu'au bout à l'ennemi!

N'oubliez jamais ceci : comme le disait Cyrano de Bergerac : " on ne se bat pas dans l'espoir du succès : c'est bien plus beau lorsque cela semble inutile!!! ".

Or, nous ne sommes pas seuls : Dieu est avec nous et Dieu veut que nous combattions! Mais uniquement en Enfants de Dieu, en Miles Christi!

Qu'a fait Jeanne d'Arc pour que ses troupes soient victorieuses : elle a fait chasser les filles à soldats, et fait confesser et communier chaque homme servant sous sa Bannière!!!

Question mainte fois répétée ici : qu'attendez-vous pour vous croiser? Qu'attendez vous pour vous efforcer à vivre en Saints? Qu'attendez vous pour vous ranger sous la Bannière du Christ-Roi en abandonnant vos ergotages de pharisiens, Miles Christi?

DIEU, LUI, VOUS ATTEND DEPUIS DES SIECLES

Lui a tout son Temps : nous n'avons que notre courte vie terrestre pour participer au combat qu'il propose à chaque génération pour le salut de nos âmes et Sa plus grande Gloire!

N'ayez pas peur : osez vous dresser et dire "NON ".