Oignez vilain, il vous poindra           

Poignez vilain, il vous oindra

 

  Fabliaux du Pays Francien

 

 

LA GUEPE ET L'ABEILLE

 

Pour faire du sous bois un havre de bonheur,

La lavande et le thym mélangeaient leurs odeurs.

Abeilles fredonnaient en butinant les fleurs...

La ruche regorgeait de rayons de soleil

De gelée et de cire, de pollen et de miel.

 

Dame Guêpe voulut se mêler au festin.

Après avoir trompé l'attention des gardiens,

Furtivement, dans la ruche, s'introduisit.

Elle appela sa soeur, et bientôt sa cousine

La soeur de sa cousine, puis toutes leurs voisines.

Si bien qu'en un moment la ruche en fut remplie.

Elles mangeaient tout le miel qu'abeilles fabriquaient

Ne faisaient jamais rien, et pour passer le temps

Alvéoles cassaient. Abeille protesta.

Guêpes manifestèrent et firent maints boucans.

Le conseil des bourdons alors se rassembla,

Démocratiquement, Abeille fut mandée.

« Pourquoi dois-je abriter des insectes étrangers ? »

Ruisselant de social, Sieur Bourdon s'indigna :

« Comment osez traiter nos parents de parias !

Le tort vous en revient, si Guêpe est venimeuse

Car vous n'avez pas su comment l'assimiler.

Il faut la respecter afin qu'elle soit heureuse ;

Elle aime caillasser, laissez la caillasser ;

Elle aime fracasser, laissez la fracasser ;

Elle aime saccager, laissez la saccager ;

Laissez la exprimer sa personnalité. »

Plus Guêpe dévastait, plus de miel elle avait ;

Plus elle démolissait, et plus on la comblait.

Et Abeille jobarde, toujours plus travaillait.

 

Guêpes proliféraient, abeilles s'étiolèrent ;

On appliqua les lois de la démocratie,

Qui donnent aux plus nombreux le droit de tyrannie.

Guêpes étant plus nombreuses, les abeilles, chassèrent.

Au bout de quelques mois, de miel il n'était plus.

Le dénuement régna, la disette accourut,

Ruche périclita, malheur se répandit,

Il n'y eu bientôt plus que détresse et chienlit.

 

Poignez vilain, il vous oindra;

Oignez vilain, il vous poindra.

 

Vilain (VILLE)

Vilain. s. m. Il signifioit autrefois Paysan, roturier. Le Roy l'a fait gentilhomme de vilain & roturier qu'il estoit.

 

On dit prov. Oignez vilain il vous poindra, poignez vilain il vous oindra. Qui signifie, Caressez un malhonneste homme, il vous fera du mal; faites- luy du mal il vous carressera.

 

On dit prov. que Peine de vilain n'est à rien comptée.

 

Il est plus souvent adj. & signifie, Qui n'est pas beau à la veuë, qui est peu honneste en son espece. Vilaine maison. vilain jardin. vilain chemin. vilain habit. vilain pays. vilain papier. vilaine perruque, &c.

 

Il se dit aussi des personnes, des paroles & des actions, & signifie, Sale, deshonnesté, impur. C'est un vilain homme. vilaine action. vilain discours. des paroles sales & vilaines. cela est vilain. il est bien vilain à vous de me reprocher que....

 

On dit, d'Un homme sale & deshonneste en paroles, en actions, que C'est un vilain: Et, d'une femme prostituée, que C'est une vilaine. Et alors vilain & vilaine sont pris subst.

 

Vilain, signifie aussi quelquefois, Avare. Il est vilain comme lard jaune.

 

Il est aussi subst. en ce sens. C'est un vilain, un ladre vilain.

 

Dictionnaire de l'Académie première édition 1664

 

Message de S. de B. 25-03-2002.