UE: Trahison & déshonneur

 

29 janvier 2004

 

Il est tombé beaucoup de neige sur Bruxelles la nuit dernière. Les rues du centre habituellement sales et jonchées de sacs poubelles, les jardins d'enfants truffés d'étrons puants et le mobilier urbain repeint de graffitis disparaissent sous une belle couche de neige immaculée pour quelques heures.

 

La lumière joue sur les surfaces et éclaire les faces monumentales du parlement européen. Ce palais kitsch de plastique et d'acier, de marbre et de moquettes à changer à force de cocktails pour artistes dégénérés ou au nom de causes humanitaires mondaines pour les rapaces en gravitation perpétuelle et qui ne perdent pas une miette.

 

Tout le monde est là. Les parlementaires, l'armée des fonctionnaires, les assistants, le staff de l'ombre...

 

Garde à vous ! La représentation théâtrale a commencée !

 

M. Kofi Annan, le secrétaire médiatique plus général que génial arrive. Il va recevoir un prix. Le gros lot. Couronné Andrei Sakharov 2003 !

 

Mais si. Je vous le dis j'y étais. Il est passé devant moi. A peine 1 mètre 50 de distance durant 1 seconde. Tourbillon de caméras et tout le tralala à l'entrée de l'hémicycle...

 

L'Union européenne a voulu honorer l'ONU en la personne de M. Annan

 

M. Annan est venu insulter l'Europe dans un concert d'applaudissements d'ethnomasochistes...

 

Armé de sa conviction profonde et téléguidé par les élites libérales alliés objectifs des altermondialistes, ces mondialistes crasseux aux t-shirt Che Guevara luttant pour un mondialisme néocommuniste et bobo métis, appelle l'Europe à se détruire dans sa nature et au nom de prétextes économiques et culturels fallacieux.

 

"Les immigrants ont besoin de l'Europe... Mais l'Europe a aussi besoin d'immigrants. Une Europe fermée serait une Europe plus mesquine, plus pauvre, plus faible et plus vieille. Une Europe ouverte serait une Europe plus juste, plus riche, plus forte, plus jeune... pour autant que vous gériez bien l'immigration..."

 

Le petit diplomate ghanéen arriviste vient faire la morale au plus sage et plus civilisé continent du monde... La folie idéologique s'empare du Parlement européen, tout le monde applaudit dans un délire mysticomondain de 1° degré maçonnique. Cohn Bendit, pédochic, applaudit les bras levé pour signifier à ses collègues d'en faire autant. A droite on applaudit à moitié par convenance. Les chiens prétendus journalistes, notamment ceux de la presse économique et financière, se déchaînent contre les "conservateurs", ces "salopards-fascistes-nazis" qui n'ont pas les cuisses assez "ouvertes" aux autres visiblement.

 

Les membres des droites nationales eux sont consternés par le discours craché à la face des européens. Certains se lèvent discrètement et s'en vont au moment ou Kofi Annan appelle les gouvernements européens à s'ouvrir à l'immigration "légale" "pour les travailleurs qualifiés et non-qualifiés, pour le regroupement familial et pour des raisons économiques", de manière "permanente ou temporaire".

 

Le délire est sans fin. Il justifie la fuite de capitaux européens des familles "intégrées" en Europe. "Cela permettra de développer les pays d'origine, puisqu'en 2002 les flux financiers des immigrés vers leurs pays d'origine ont représenté 88 milliards de dollars, bien plus que les 57 milliards de dollars d'aide mondiale au développement".

 

Kofi a t-il oublié la réalité inter-ethnique africaine ? L'échec de l'intégration multiraciale aux USA ? Partout en Europe les confrontations inter ethniques et inter-religieuses ne cessent de croître. L'insupportable insécurité physique et sociale (nos millions de chômeurs et précaires) que connaissent nos peuples et mise sous silence par l'obsession des médias "européens" qui se focalisent lors des élections sur l'incompréhensible ascension des partis "populo-fascistes".

 

Mais je sais ce qu'ils pensent en vérité. L'ONU, les affairistes apolitiques et les idéologues New âge ont déclaré la guerre à cette vieille salope qu'est l'Europe, pour qu'elle crève enfin !

 

" - Garce on aura ta peau ! "

 

Voilà comment M. Annan est venu nous remercier et nous dire un mot. Voici comment les députés "européens" se battent pour vos intérêts. Aucun d'entre eux n'aura eu le courage politique de se lever pour huer M. Annan en direct et lui dire ce que la majorité silencieuse pense de leurs motivations cachées.

 

Sachez Messieurs les tartufes de la mondialisation que tant qu'une élite et une partie du peuple résistera et tant que nous continuerons à nous battre malgré les vents contraires.

 

Jamais notre belle Europe aux cents drapeaux ne baissera la garde face à votre folie totalitaire et à votre haine de notre civilisation !

 

Louis Naillac