Le dentier d'un archevêque français du 18e siècle entre au musée à Londres 

 

LONDRES (AFP) - Un dentier en porcelaine de plus de 200 ans ayant appartenu à un archevêque français enterré à Londres est exposé pour la première fois depuis sa découverte sur le chantier de construction de la nouvelle gare d'Eurostar.

 

Le dentier est exposé depuis vendredi au musée de Londres, a indiqué un porte-parole de l'établissement.

 

Ce dentier, qui compte encore toutes ses dents, a été réalisé en porcelaine au 18e siècle. Il appartenait à l'archevêque de Narbonne Arthur Richard Dillon - décédé en 1806 -, en exil à Londres depuis 1791 où il s'était réfugié après avoir échappé à la guillotine pendant la Révolution française.

 

"C'est un modèle unique" où les dents ont été posées une à une pour un "ajustement parfait" et agrémentées de ressorts en or, selon Natasha Powers du Musée de Londres, précisant qu'il marque un "moment clef dans l'histoire de la dentisterie".

 

La dentition artificielle était toujours en place dans la bouche de son propriétaire, enterré dans le cimetière de Saint Pancras (nord de Londres), lorsqu'elle a été mise au jour par des archéologues. Ils effectuaient des fouilles sur le chantier de construction de la gare de St Pancras qui abritera à partir du second trimestre 2007 le nouveau terminus d'Eurostar, liaison ferroviaire Paris-Londres.