A propos

du drapeau

tricolore.

(débat  de fin janvier 2003.)

 

 

Le marquis :

J'aimerai avoir vos avis sur deux questions.

1. Si un jour la France redevient une monarchie, seriez-vous pour ou contre le changement du drapeau tricolore. (Certains royalistes ne voulant pas changer de drapeau, malgré ce qu'il représente « la République ») ou le modifier en y mettant une ou plusieurs fleurs de lys par exemple.

Si je pose cette question, c'est parce j'avais télécharger un texte, issu d'une réunion de l'AR et d'une autre association, Les Cadets du Lyonnais me semble t-il, et j'y avais lu que YMA était contre le drapeau tricolore, et qu'il préférait l'ancien, ce qui avait amené une certaine réaction chez certaines personnes de l'autre mouvement royaliste, disant que ce dit drapeau était bien encré dans l'esprit des Français etc.

 

L.D. :

Je donne un avis personnel, je tiens à le souligner. Je sais les portées des deux drapeaux blanc et bleu-blanc-rouge et leur signification. Mais à côté de ça, tant d'évènements se sont passés depuis deux cents ans, tant de braves gens, importants ou pas, connus ou pas, sont morts pour ce drapeau, pour son honneur ! Quelque part, ça me ferait un peu mal de les renier...

Cela dit, je le modifierais volontiers pour y ajouter le coeur-sacré, selon la demande qui avait été faite à un de nos présidents de la Gueuse, non pas pour signifier que tout le monde doit se convertir, mais pour affirmer que nous plaçons la France sous le commandement du Christ-Roi, qui délègue son pouvoir temporel à son lieu-tenant.

Cordialement,

 LD

 

Vincent DS :

Permettez-moi d'aller dans votre sens, en y ajoutant ma couche personnelle.

Les couleurs bleu-blanc-rouge étaient déjà présentes dans la marine Française sous Louis XIV, de plus, en certaines occasions, les gardes royaux portaient une livrée bleu-blanc-rouge. De plus, comme vous le dites si bien, des Français sont morts pour défendre notre pays, et pour eux, nous n'avons pas le droit de jeter ce drapeau dans la boue.

Rien ne nous empêche par contre de nous adapter... Un sacré coeur, des fleurs de lys.

 

Paul Turbier :

Le Drapeau est plus qu'un chiffon, voilà qui est clair et tant qu'il est porteur d'une charge émotionnelle affective et positive dans le coeur de gens qui ont contribué directement ou indirectement par leur sang à conserver sous ses plis le peu qui nous reste de notre patrie, il faut le garder. L'idée d'y adjoindre une fleur de Lys au milieu du panneau blanc est une bonne idée.

    Très récemment, la Russie a pu réinstauré le drapeau des Romanov  à la place du drapeau Rouge sans encombre car l'image du communisme est globalement plus négative que positive. Cette inégalité ne se vérifie pas si clairement chez nous.

 

Gérard de Villèle :

Il faut rappeler que le drapeau dit national est une invention révolutionnaire car il n'existait pas avant d'emblème national. Le symbolisme du drapeau date d'un décret du 25 décembre 1811, il est donc un signe de ralliement impérial.

Auparavant et jusque-là les drapeaux étaient des signes de reconnaissance pour les régiments au combat. C'est d'ailleurs pourquoi ils devenaient des trophées lors de leur prise montrant par là une victoire sur l'ennemi. C'est ainsi que jusqu'en 1811, le drapeau, cette soie glorieuse, n'était qu'un pivot de manœuvre (dixit le général Bardin.).

C'est l'aigle napoléonien qui donna naissance au symbolisme du drapeau : l'aigle est le point de ralliement auquel est attaché l'honneur d'un corps. De là à voir dans l'aigle comme dans le drapeau la personnification de la patrie, il n'y avait qu'un pas qui fut adopté.

La Constituante décida le 21 octobre 1790, que le pavillon français -depuis toujours utilisé par la Royale - porterait désormais les trois couleurs au lieu pavillon blanc. Et le duc de Praslin fit prescrire de remplacer par des cravates " aux couleurs de la Nation " les cravates blanches royales des drapeaux et étendards des troupes de ligne. Corrélation entre le pavillon marin et la cravate pour les troupes de terre.

En 1791 une loi régla la forme et les couleurs des drapeaux : n'étaient tricolore que le drapeau ou l'étendard du premier bataillon ou du premier escadron de chaque corps de troupe ; les autres portaient les couleurs affectées à l'uniforme du régiment, mais les cravates de tous les drapeaux, étendards et guidons étaient aux couleurs nationales.

Avant 1789, la représentation de la France à l'étranger était le blanc. La couleur personnifiant la royauté de droit divin. Et son institution date de 1544, lors de la création de la charge de Colonel général de l'infanterie.

Par ailleurs, si de trop nombreux Français sont mort pour la République depuis 1789 (et non pour la France - et il suffirait de se rappeler le refus du Gouvernement d'entamer des pourparlers de paix avec l'Autriche en 1916 sous l'égide du prince Sixte de Bourbon-Parme et donc du million de morts supplémentaire de la Grande Guerre et des millions d'enfants qui ne furent pas conçus par eux), il faudrait bien évidemment eu égard à l'antériorité du drapeau blanc royal au minimum rendre la surface du bleu et du rouge beaucoup moins présente sur un éventuel drapeau à nouveau royal.

(Source Léon Hennet : L'Ancien Drapeau de la France, Sicre)

 

Cyril C :

Le drapeau bleu blanc rouge e doit être conservé. Même si notre drapeau est né de la Révolution (le bleu et le rouge, couleurs de la ville de Paris, encadrent le blanc, la couleur du roi), il a acquis une légitimité au fil des deux siècles qui nous séparent de la Révolution. Il serait impensable de le changer, combien d'âmes de soldats morts pour la France nous le reprocheraient? Il a été consacré par la mort de ces hommes.

 

Vincent DS :

Nous sommes d'accord sur la question du drapeau. On peut même aller plus loin que cela. Le Bleu est la couleur de Saint Martin et le rouge, la couleur de Saint Denis. Ainsi le drapeau Français représente les Saints Rois de France, à commencer par Saint Louis, encadrés par Saint Denis et Saint Martin ! Ainsi, pourquoi le changer ? Y ajouter le Sacré Coeur en son centre pour montrer que Dieu est notre Roi par dessus tout me semble tout à fait indiqué. Quant aux Fleurs de Lys, symboles de la Trinité, et blason de nos Rois, il est essentiel de les faire apparaître. Il me semble que dans le coin supérieur gauche, c'est-à-dire sur le bleu, est la place tout indiquée.